Il parait que parfois le ridicule tue, boom trois morts à la SACEM.


« À la fête de fin d'année, des élèves de l'école de Peillac (Morbihan) ont chanté Adieu monsieur le professeur. La Sacem leur réclame 75 €. »


La suite ici: http://www.ouest-france.fr/Bretagne_detail.asp?idDOC=315631&idCLA=8619


Demander 75 € à une école parce qu'une dizaine d'enfants et leur professeur ont chanté "adieu monsieur le professeur" devant leurs parents pour le départ de 3 enseignantes, c'est simplement lamentable. Et malheureusement ce genre de chose va obligatoirement se reproduire de plus en plus dans les années à venir avec les lois qui sont commises en ce moment même..